La fenêtre de capture du brochet

12 Mai 20

Une réglementation révolutionnaire en faveur de la préservation du brochet.

Le principe est simple : en plus de la taille minimale de capture habituelle (60 cm), une taille maximale est également fixée, au-delà de laquelle les poissons doivent être remis à l’eau (80 cm).

Le double objectif de cette démarche est à la fois de permettre une protection efficace des grands brochets (qui sont les meilleurs reproducteurs), tout en autorisant un prélèvement raisonné, et en optimisant la présence de brochets spécimens tant recherchés par les pêcheurs sportifs d’aujourd’hui.

Près de 20 études et publications scientifiques réalisées sur les populations naturelles de brochets vont à l’encontre des idées reçues selon lesquelles les grands poissons ne se reproduiraient plus.

En résumé, les études réalisées démontrent que :

Les grands brochets sont essentiellement des femelles (longévité et croissance supérieure).
La capturabilité (vulnérabilité à la capture) est plus forte chez les grands poissons.
Les grandes femelles sont les plus efficaces pour la reproduction (plus grand nombre d’oeufs : 45 000 oeufs pour une femelle de 60 cm contre 240 000 oeufs pour une femelle de 100 cm), la fécondité est meilleure
(plus grand nombre de mâles fécondants), fractionnement des pontes dans le temps (brassages génétiques supérieurs et aléas de débits
compensés).
Les prélèvements de grands poissons renforcent la sélection génétique de reproducteurs de petite taille, à l’encontre de la sélection naturelle.